• Tome 7

    Chapitre 21 - Narrateur : Nana Komatsu

    Je me suis dit que si Blast ne passait pas pro après ce concert, c'était que quelque chose ne tournait pas rond dans le monde.
    Les Blast ont donné leur troisième concert à Tokyo, dans la même salle que les fois précédentes. Ce soir-là, ils ont joué les premiers, devant deux autres groupes, durant quarante minutes. Misato, sortie de la file d'attente qui s'était formée devant la salle. Pour aller s'acheter un jus de fruit, est revenue tout excitée. Ce n'était que leur troisième concert... Mais les portes avaient été ouvertes plus tôt que prévu, à cause du monde qui attendait devant. Et la salle s'était retrouvée pleine à craquer en un clin d'oeil.
    Je me souviens avoir eu le tournis. Face à la passion des spectateurs, augmentant toujours plus à chaque concert.
    Ce jour-là. À dix-neuf heures pile, au début du concert. C'est Nana qui est apparue la première sur scène. J'étais sur le point. De disparaître, noyée dans ces cris. De plus en plus forts à chaque fois.
    Dis, Nana. Si, par exemple, nous avions été un couple amoureux. Une étreinte aurait-elle suffit à faire disparaître ma tristesse ? Ou alors, est-ce que toute personne porte en elle cette solitude, telle un fardeau ? Je n'avais pas l'attention de t'accaparer. Je voulais juste que tu aies besoin de moi.

    Chapitre 22 - Narrateur : Nana Komatsu

    J'avais beau m'entendre très bien avec tous les membres du groupe et passer aux répétitions tous les soirs, je ne faisais pas partie de Blast. Et non seulement j'étais attristée par la perspective de ressentir cela de plus en plus, mais j'en était surtout terrifiée. Pourquoi suis-je donc si faible ?
    Dis, Nana. Ces sentiments que j'ai déclarés cette nuit-là. Sont toujours gravés dans mon coeur, ils n'ont pas fané. Surtout n'oublie pas. L'éclat de nos rêves.

    Chapitre 23 - Narrateur : Nana Komatsu

    Nous nous sommes embrassés. Puis, main dans la main. En silence. Nous avons marché jusqu'au combini.
    Dis, Nana. Et toi ? Quels sont les mots d'amour que Ren t'a offerts ? J'aurais au moins dû te demander ça, à ce moment-là. Cette baignoire aux pieds en forme de pattes de chat, elle n'est plus ici, tu sais.

    Chapitre 24 - Narrateur : Nana Komatsu

    Sur le mur déteint au soleil. La trace du poster ne disparaissait pas.
    Dis, Nana... Il ne suffit pas de tirer un trait sur nos erreurs et nos blessures pour qu'elles disparaissent. Même maintenant, je continue à appeler ton nom, malgré ma douleur. Je continuerais jusqu'à ce que tu me répondes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :